Discours de remise des insignes de chevalier de l’Ordre National du Mérite

Discours de remise des insignes de chevalier de l’Ordre National du Mérite à M. Marc Cormier, par l’Ambassadeur de France au Canada, M. Nicolas Chapuis
Toronto, le 10 mars 2017

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes réunis ce matin pour reconnaître les « mérites distingués » de M. Marc Cormier, et pour signifier publiquement que ses actions comme ses engagements sont dignes d’encouragements et peuvent être cités en exemple.

Depuis maintenant 25 ans Marc Cormier sert les communautés françaises et francophones d’Amérique du Nord. Son engagement au service de l’enseignement du français et auprès des élèves francophones a été reconnu en 2016 par l’attribution des Palmes académiques

Aujourd’hui, nous sommes ensemble pour reconnaître une autre dimension de son engagement. L’Ordre national du mérite, l’ONM, institution républicaine née au coeur du XXème siècle, a pour vocation de récompenser et d’encourager les forces vives du pays. A un triple titre, Marc Cormier en est aujourd’hui le récipiendaire,

  • comme acteur du rayonnement de la France et de promotion de son image ;
  • comme exemple d’esprit civique français et des valeurs de la République;
  • comme représentant d’un nouveau secteur économique essentiel dans la défense de la langue et de la culture françaises au Canada et au-delà en Amérique du Nord.

Dès 2003, au plus fort de la vague de critiques contre la France qui a fait suite à son refus de s’aligner sur la politique belliciste américaine en Irak, Marc Cormier met sur pied un outil de surveillance des dérapages et contre-vérités qui circulent dans la presse et l’ensemble des médias en Amérique du Nord. Cet outil, le site Internet Miquelon.org a ainsi fourni les arguments et les démonstrations nécessaires pour démonter les faux arguments hostiles à notre pays.

L’impact de ses actions a été salué par plusieurs journaux (Financial Times, Fox News, BBC4, AFP…) ; ces mises au point ont abouti notamment au retrait de certaines campagnes publicitaires, et à un changement de ton dans les discours anti-français de quelques personnalités publiques américaines.

De façon plus sereine, Marc Cormier participe également à la promotion de l’image de la France, et d’abord à celle de sa région d’origine, l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon. Depuis bientôt deux décennies, il réunit sur un site Internet dont il est l’un des co-fondateurs et animateur historique (Grandcolombier.pm) de nombreuses références historiques, géographiques et visuelles à la gloire de ce bout de France situé à l’entrée de l’Amérique du nord. C’est la même passion qui l’a conduit à publier ses recherches sur la toponymie des noms de lieux de ces iles.

Républicain engagé, Marc Cormier oeuvre de longue date à utiliser l’Internet comme espace de débats. Au-delà de ses convictions et de son engagement politiques, il a créé à plusieurs occasions des sites Internet ouverts au débat contradictoire. Certains ont une vocation savante (comme grandcolombier.pm, consacré à l’histoire de Saint-Pierre et Miquelon), tandis que tel autre est plus tourné vers l’actualité (ainsi le site Miquelon.org), et le dernier enfin est plus personnel (cf. le Blog de Marc Cormier), mais tous ouvrent une fenêtre au dialogue dans la nouvelle agora que représente l’Internet. C’est ce même engagement qui l’a conduit à assurer la présidence de la branche locale, à Toronto, de l’Union des Français de l‘étranger (UFE) depuis septembre 2014. A la tête de cette association regroupant Français, francophones et francophiles du sud de l’Ontario, il participe ainsi à la préservation du lien avec la France, comme à la défense des intérêts des Français de l’Ontario en leur apportant un soutien attentif.

La même passion des intérêts français l’anime dans la conduite de son mandat d’élu consulaire, depuis mai 2014. Au-delà de son attention aux situations individuelles, Marc Cormier s’implique, dans le cadre de ses fonctions de conseiller consulaire, dans des déplacements visant à promouvoir les échanges économiques entre la France et les Provinces de l’Ontario et du Manitoba.

Enfin, et dans le respect de son éthique professionnelle, Marc Cormier défend la créativité et l’innovation françaises dans le déploiement des ressources technologiques à l’origine du projet qu’il dirige aujourd’hui, SOS Devoirs, solution d’assistance à distance (y compris via des clavardages en direct) aux élèves canadiens francophones en difficulté scolaire.

C’est pourquoi, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais chevalier de l’Ordre national du Mérite./.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *