L’éducation : un sujet prioritaire

thales
Le théorème de Thalès.

Pour les Français de l’étranger, l’éducation est une priorité. Encore faut-il pouvoir y accéder ! En Ontario, les lycées sont de droit local et nullement gérés par la France. En conséquence, les frais de scolarité sont élevés et sans bourses, beaucoup sont exclus d’emblée suite à la réforme voulue par ce gouvernement.

Au nom de grands principes la division égalitaire a débouché sur des bourses fractionnaires qui ne peuvent être arrondies qu’à grands frais. Préparons dès maintenant les échéances électorales de 2017 pour que l’accès à l’éducation devienne une priorité pour les candidats de notre famille politique.

À ceux qui font valoir l’existence d’écoles francophones locales, nous répondons qu’elles sont certes excellentes, mais qu’il existe des différences philosophiques fondamentales. L’éducation au Canada privilégie l’apprentissage autonome, l’intégration des matières et se dit centrée sur les besoins de l’enfant. Le système que nous connaissons est davantage orienté sur la culture générale, l’acquisition de connaissances et une formation rigoureuse à la méthode. Ces différences méritent d’être respectée, battons-nous pour démocratiser leur accès.

La lettre de Marc Cormier
Chargé de mission UMP
Conseiller Consulaire
Circonscription de Toronto/Ottawa

1 comment on L’éducation : un sujet prioritaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *