La réforme des bourses scolaires : un formidable raté

baccalaureat

Pourquoi il faut encore se battre pour permettre à un plus grand nombre de Français de l’étranger de bénéficier des bourses scolaires

Chers amis, chers compatriotes,

Le gouvernement actuel s’acharne sur les Français de l’étranger : suppression de la prise en charge des frais de scolarité, taxation discriminatoires sur vos bien immobiliers en France avec la CSG et la CRDS et une « réforme » du système des bourses scolaires que nous allons traiter ici en profondeur.

Pour mémoire, sachez que cette réforme fut soutenue et défendue par la députée socialiste des Français d’Amérique du Nord avant l’invalidation de son élection par le Conseil constitutionnel. Les soutiens locaux de cette ex-députée se présentent aujourd’hui à vous sur une liste qu’ils nomment « Français du Monde » mais ils se gardent bien de dire qu’ils sont socialistes et qu’ils ont cautionné cette réforme !

Quels sont les effets dévastateurs de cette réforme dans la pratique ?

Voici très succinctement pourquoi en l’état actuel des choses, il fort peu probable que vous puissiez profiter d’une bourse pour scolariser vos enfants dans le réseau des lycées français.

En effet, le régime révisé repose sur des critères qui semblent au départ parfaitement logiques : les revenus familiaux, les charges sociales, les impôts et les frais de scolarité. Mais s’ajoute à cela la prise en compte d’un seuil de patrimoine mobilier et immobilier au delà duquel une famille est automatiquement exclue!

Si vos revenus sont moyens sans être modestes, mais vous avez eu le malheur d’avoir économisé pour l’achat d’une maison ou d’un condominium, vous serez sanctionnés ! Si en plus vous avez eu le culot d’avoir payé une bonne partie de votre emprunt immobilier, vous serez exclus d’emblée.

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre désarroi devant les conséquences brutales de cette réforme. Notre député Frédéric Lefebvre est parfaitement au courant de la situation et avec son soutien, nous défendons becs et ongles de nombreux cas depuis plusieurs mois.

Malgré les promesses pseudo-égalitaires tenues pendant la législative et la présidentielle de 2012, force est de constater que nombre de familles aux revenus moyens sont progressivement exclues du système boursier et donc souvent privées du droit à l’éducation dans le réseau des lycées français.

Que proposons-nous ?

  1. Nous allons expliquer au gouvernement actuel, avec l’ensemble des conseillers consulaires, des députés et des sénateurs de notre famille politique, l’injustice patente de la réforme actuelle et la nécessité urgente de réviser le plafond d’exclusion patrimonial.
  2. Nous allons travailler avec tous les futurs conseillers consulaires et l’administration consulaire pour parler d’une seule voix afin de faire débloquer les fonds nécessaires pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent, de scolariser leurs enfants dans le réseau des lycées français de la circonscription.
  3. Outre les facteurs comptables, nous allons demander l’ajout aux critères d’admission de facteurs qualitatifs, comme l’implication dans la francophonie locale ou l’engagement dans la vie de l’école des familles françaises qui font la demande d’attribution d’une bourse scolaire.
  4. Soutenir et contribuer à la mise sur pied d’un projet de Lycée dématérialisé pour les niveaux de la seconde à la terminale.
  5. Votre équipe Union UMP UFE est à votre écoute. Venez nous dire vos besoins lors des rencontres organisées dans votre région. Consultez notre site pour connaître le lieu et la date des prochaines réunions.

Très cordialement,
Les colistiers de la liste Union UMP UFE


La liste Union UMP/UFE est la seule équipe investie officiellement par l’UMP. Elle soutenue par Jacques Janson, officier de la Légion d’honneur, doyen de fait des huit élus du Canada à l’AFE.

Comité de soutien

Cette liste a le soutien de votre député Frédéric Lefebvre, ancien ministre, d’Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien premier ministre, les députés Luc Chatel, ancien ministre, Alain Marsaud et Claudine Schmid. Cette équipe bénéficie aussi du soutien des sénateurs Louis Duvernois, Christophe-André Frassa, Christian Cointat, Christiane Kammermann, Joëlle Garriaud-Maylam et Jean-Pierre Cantegrit. Notre comité a aussi de nombreux soutiens locaux qui sont citoyens français et inscrits sur la liste électorale de notre circonscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *