L’Aurore Provinciale – Numéro 1 – 16 avril 2020

Éditorial

Chers compatriotes, chers amis, chers lecteurs,

Souhaitant offrir un complément à l’infolettre consulaire dont la parution trimestrielle ne répond pas toujours au rythme de l’actualité nous concernant, j’ai décidé de créer l’Aurore Provinciale, un billet qui sera publié plus régulièrement et destiné pour l’essentiel à mes interlocuteurs privilégiés.

Cette lettre ne sera pas diffusée auprès de la liste électorale consulaire : si vous la recevez aujourd’hui, c’est que nous avons déjà eu des échanges privilégiés par le passé. Bien entendu, je ne vous tiendrai aucunement rigueur si vous vous désabonnez.

En espérant vous avoir apporté des informations utiles et intéressantes.
Bien cordialement,
Marc Albert Cormier


Intervention à l’antenne de TFO / OnFR+


Les brèves

  • Coronavirus : les questions fréquentes du Consulat général de France à Toronto
  • « On a ramené 148.000 Français à la maison ». Jean-Baptiste LEMOYNE, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Selon le Canard Enchainé, Emmanuel MACRON réfléchit à déplacer les élections municipales en même temps que les élections régionales et départementales, en mars 2021. Les élections consulaires pourraient aussi être reportées à cette même date. Conséquence : les électionssénatoriales prévues en septembre 2020, seraient repoussées en septembre 2021.
  • En raison du Covid-19, les dates de déclarations de revenus en France ont été reportées par le gouvernement. Pour les non-résidents, il s’agit du jeudi 4 juin. Pour la déclaration de revenus sur papier, la date limite est fixée au 12 juin 2020.
  • Report des prochaines commissions pour les bourses scolaires à une date qui reste à fixer.
  • Assurance maladie : suspension du délai de carence pour les Français de l’étranger qui rentrent en France avant le 1er juin 2020.
  • Retraite à l’étranger : un délai supplémentaire pour vos justificatifs. Dans la situation d’alerte sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, des dispositions particulières sont prises pour les retraités qui vivent à l’étranger et doivent retourner des justificatifs indispensables au paiement de leur retraite.
  • Coronavirus : la Cnav accorde un délai deux mois pour les certificats de vie
  • Soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) : Compte tenu du contexte lié à la pandémie de coronavirus (Covid-19) , la date limite de retrait des dossiers STAFE auprès des consulats est reportée au 30 mai 2020, celle du dépôt des demandes au consulat au 15 juin 2020.

Absence prolongée hors Ontario et couverture Assurance santé

Communiqué de votre conseiller consulaire aux autorités ontariennes concernant la prolongation de la durée de l’absence des compatriotes confinés à l’étranger.

Ministère de la santé
L’honorable Christine Elliott
Vice-première ministre et ministre de la Santé

Objet : Canadiens couverts par l’OHIP, absents du territoire depuis plus de sept mois et bloqués à l’étranger.

Madame la ministre,

Selon le règlement actuel, les citoyens canadiens et résidents permanents, qui sont résidents de l’Ontario, peuvent s’absenter de la province pendant 212 jours ou sept mois au maximum durant n’importe quelle période de 12 mois et rester admissible à l’Assurance-santé de l’Ontario, à condition que votre principal lieu de résidence continue d’être dans la province.

De surcroit, d’autres peuvent s’absenter plus de sept mois, s’ils ont été présents 153 jours, ou 5 mois et trois jours, par an pour chacune des deux années précédentes l’année concernée.

Certains de nos compatriotes, contraints de rester confinés dans leur lieu de villégiature, ou dans leur résidence secondaire à l’étranger, ou dans leur autre pays de citoyenneté, dépasseront très certainement cette durée de 212 jours dans le cadre de la crise actuelle liée au COVID-19.

Le gouvernement de l’Ontario, doit prolonger de manière exceptionnelle cette durée de 212 jours d’absence afin que nos compatriotes, de retour au pays après la crise, ne perdent pas leur couverture d’Assurance-santé de l’Ontario.

Veuillez recevoir, madame la Ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs,

Marc Albert Cormier
Conseiller consulaire auprès du Consulat général de France à Toronto,
Elected representative for French Citizens in Ontario and Manitoba. 


Un peu de notre histoire

Je vous invite à lire cinq articles consacrés à l’histoire des Français et de la France en Ontario.Histoire du réseau consulaire français en Amérique du Nord britannique : Le Canada ayant été fondé en 1867, le Second Empire reconnaît alors les possessions anglaises d’Amérique dont l’Amérique du Nord britanniques. Selon les annuaires diplomatiques du Second Empire et de la IIIe République, le réseau consulaire français en Amérique du Nord britannique se répartissait dans des villes dont le choix pourrait sembler surprenant aujourd’hui. – LIRE LA SUITE

Charles Rochereau de la Sablière : consul de France et de Belgique à Toronto pendant les deux guerres mondiales, l’homme d’affaires aidait ses compatriotes à s’intégrer. Agent consulaire français à Toronto de 1908 à 1945 (pendant 37 ans!), habitant une majestueuse résidence au 301 rue Jarvis, au cœur du quartier de la grande bourgeoisie de Toronto à l’époque, Charles Rochereau de la Sablière est mort en octobre 1946 à l’âge de 85 ans. – LIRE LA SUITE

Charles Eugène Marie Emmanuel Rochereau de la Sablière : le fils ainé du l’agent consulaire français, il fait partie de ces Français morts au champ d’honneur, originaires de Toronto.LIRE LA SUITE

Quand Maurice Ravel joua Toronto : Maurice Ravel fut, et reste toujours, un des plus grands compositeurs à avoir foulé le sol de Toronto. N’est-il pas temps qu’une plaque commémore ce concert historique? – LIRE LA SUITE

Marcelle Campana : née à Paris en 1913 dans une famille aux racines corses. Fille de diplomate, ancien consul de France à Londres, elle fit ses études à Sciences-Politique avant de rejoindre l’administration centrale, puis les Affaires étrangères. À la fin d’une longue carrière aux Affaires étrangères, elle fut d’abord nommée en poste à l’Ambassade d’Oslo, puis nommée Consule générale de France à Toronto en juillet 1967. Première femme à occuper ce poste au Canada, sa présence fut remarquée par les médias canadiens. – LIRE LA SUITE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud