Marcelle Campana

Première femme consule générale de France,
Première femme, ambassadrice de France,

Marcelle Andrée Campana est née à Paris en 1913 dans une famille aux racines corses. Fille de diplomate, ancien consul de France à Londres, César-Rizio Campana (1877-1935), elle fit ses études à Sciences-Politique avant de rejoindre l’administration centrale, puis les Affaires étrangères. Pendant l’occupation, alors qu’elle occupait un poste d’archiviste, elle réalisa des faits de résistance en prenant part aux Forces françaises combattantes.

Consule générale de France à Toronto

À la fin d’une longue carrière aux Affaires étrangères, elle fut d’abord nommée en poste à l’Ambassade d’Oslo, puis nommée Consule générale de France à Toronto en juillet 1967. Première femme à occuper ce poste au Canada, sa présence fut remarquée par les médias canadiens.

De son passage à Toronto nous retenons qu’elle fut très active, contribuant à l’organisation d’un important Quatorze Juillet remarqué par la presse canadienne. En février 1970, elle fut présente lors du passage de la troupe de la Comédie française au centre O’Keefe de Toronto. Puis en novembre 1970, Marcelle Campana inaugura une galerie baroque au musée royal de l’Ontario suite à l’acquisition de plusieurs chaises Louis XIV.

Ambassadrice de France au Panama

Lors de son départ de Toronto en 1972, la nouvelle de sa nomination au titre d’Ambassadeur de France au Panama fit les manchettes du Globe and Mail : “France has never had a female ambassador … Miss Campana is pretty special. Highly intelligent, kind, chic, forthright and a sense of ease and confidence given her by a long line of diplomat ancestors. I thought if ever any woman was going to break that particular French barrier it had to be her.” – Zena Cherry.

Après cinq années en poste, elle fut nommée Ambassadrice à Panama, première femme française à occuper ces fonctions. Mlle Marcelle Campana fut donc la première femme française à exercer les fonctions de consule générale puis d’ambassadrice.

« Pour la première fois dans l’histoire de la diplomatie française, une femme a été nommée ambassadeur en poste effectif. » L’Aurore, 15 octobre 1972

« Mademoiselle la première ambassadrice de France, Marcelle Campana, vient  rejoindre au palmarès des conquêtes féminines la première «mairesse» de Paris, Nicole de Hauteclocque » – France-Soir, 16 octobre 72

Consule général de France à Monaco

En 1975, Mlle Campana fut nommée consule générale à Monaco pour trois années. À son départ de la principauté, elle fut décorée au titre de Commandeur de l’Ordre de Saint-Charles, la cravate lui fut remise par Rainier III, Prince of Monaco.

Sa place dans l’histoire

Outre ces quelques informations que nous pouvons glaner ci et là dans la presse torontoise ou monégasque, peu de traces existent dans les archives du Quai d’Orsay au sujet de sa carrière comme l’explique l’historien Yves Denéchère dans un article intitulé La place et le rôle des femmes dans la politique étrangère de la France contemporaine : « On ne sait rien sur son parcours et ses engagements personnels, sur les conditions de sa nomination, sur les réactions du monde politique et diplomatique et sur celles de l’opinion publique. »

Officier de la Légion d’honneur et de l’ordre nationale du Mérite, Mlle Campana est décédée le 5 juin 2010 dans le village corse d’Erbalunga.

Ne serait-il pas judicieux que le nom de la première femme consule puis ambassadrice française soit rattachée à un lieu rattaché à la France au sein de la ville de Toronto ?

2 Comments

  1. Bonjour Madame, le 24,08,2020
    Veuillez accepter mes toutes mes félicitations.
    Dans le cadre de votre fonction je sollicite votre bienveillance auprès de Madame Macron ;pour comprendre et voir pourquoi la chaine RFO a été fermée. Je suis d’origine Martiniquaises,et je suis en france depuis l’age de 10ans. Non ma situation ne me permet pas de partir souvent et notre lien est l’audiovisuel, la télé, cette chaine pour et j’espère pour beaucoup d’outre-mer, d’avoir un lien .La France ne change pas ,vous ne pouvez pas faire croire que vous aimee les autres ,partager et informer sur leurs cultures, leurs savoirs faire et autres……
    Et les laisser dans un Mutisme, dans l’oublie.
    J’espère que vous transmettrez ce message a Mme Macron.
    Dans l’attente, veuillez accepter mes respectueuses salutations

  2. À mon arrivée à Toronto en 1970 j’ai bien connu Madame Campana. En ce temps là les francais n’étaient pas nombreux à Toronto. J’ai pu donc m’entretenir longuement avec elle. On ne peut oublier sa gentillesse.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud