Les Françaises et Français de la circonscription de Toronto – 2019

Comme tous les élus de la circonscription, j’ai récemment obtenu une copie de la liste électorale de 2019. Comme convenu, la liste est essentiellement utilisée pour la communication des conseillers et bien entendu les divers candidats aux différentes élections qui nous concernent.

Pour ma part, je me suis adonné à un exercice d’analyse afin d’en tirer quelques éléments qui vous intéresseront toutes et tous. Bien entendu aucune donnée nominative ne fut exploitée, celles-ci ayant été retirées avant toute analyse quantitative.

Informations générales

Nombre d’inscrits (adultes ayant droit de vote) : 9801, contre 8753 en 2017, 7626 en 2016 et 7224 en 2014. En cinq ans le nombre d’inscrits a augmenté de 36 %.

Origines de nos compatriotes

Parmi les 9801 compatriotes inscrits au registre, il est intéressant de noter qu’un tiers est né à l’étranger (du point de vue de la France, ce qui inclut le Canada qui représente 16,7 % du total).

Suivent ensuite les Français nés au Maroc (1,08%), en Algérie (1,02%) et les États-Unis (0,96%). Bien entendu, être né à l’étranger recouvre à la fois ceux qui sont nés de parents Français à l’étranger et des Français ayant acquis la citoyenneté. Les Françaises et Français de Toronto sont donc nés dans plus de 130 pays, à l’image de leur pays d’adoption.

Données démographiques

Si nous répartissons la population de 2017 et de 2019 par tranche d’âge, la tranche la plus nombreuse, en 2017, était constituée par les 36 à 45 ans, suivie par les 26 à 35 ans. En 2019, ces deux groupes sont à quasi égalité.

Entre 2017 et 2019, la tranche 18-25 ans a bondi avec une progression de plus de 33 %, un phénomène remarquable sans doute lié au nombre de PVTistes qui s’inscrivent et le nombre qui obtiennent par la suite la résidence permanente. La population des Françaises et Français de la circonscription de Toronto rajeunit.

La tranche 26-35 ans a aussi progressé nettement, avec une augmentation de 18 %.

Répartition géographique

Une analyse succincte de la répartition des Française et Français par code postal permet de dégager quelques informations utiles. Si un Français sur cinq habite la région d’Ottawa (1976 – 20%), autant habitent dans les banlieues autour de Toronto constitutives du GTA (1871 – 19%). Un Français sur deux (4759 – 48%) habite Toronto et un Français sur dix constitue la totalité des autres régions de la circonscription.

Toronto (code postal M), domine très largement avec plus de 4759 inscrits, soit 7,5 % des francophones de la ville (63055  en 2016) avec une présence très importante dans les zones ayant un code postal qui commence par M4, M5, M6. La ville d’Ottawa (codes postaux K1 à K4) arrive en 2e position avec 1967 inscrits.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud