Armengau

Qui se souvient de Philippe Armengau ? 

Candidat aux consulaires de 2014, Philippe Armengau se présenta sous un intitulé trompeur : La droite unie : soutien à Alain JUPPE, François FILLON, J.P RAFFARIN,à Nicolas SARKOZY et à l’UMP, pour écouter, agir et servir les Français de l’Ontario et du Manitoba. Illégal au regard de la loi électorale, le nom de cette liste créa la confusion chez les électeurs, d’autant plus qu’il était exclu de l’UMP pour opposition aux candidats soutenus par le parti.

Élu en dernière position en 2014 pour soutenir la candidature montréalaise de François Lubrina, Philippe Armengau créa de toutes pièces une division artificielle entre les Français de Toronto et d’Ottawa.

Clamant haut et fort qu’il allait ouvrir à nouveau le Consulat de France à Ottawa, fermé en 2005, Philippe Armengau trompa ses électeurs sur ses pouvoirs et son influence réelle avant de démissionner à mi-mandat.

Arrogant et insultant, Philippe Armengau, alla jusqu’à déverser publiquement sa haine à mon égard sur la page Facebook du Consulat général de France le jour de ma remise de l’ordre national du Mérite. Un geste qui dépassait de très loin le jeu de la rivalité politique.

Lors de la présidentielle de 2017, Philippe Armengau refusa de faire barrage à l’extrême-droite en votant blanc et dénonça violemment la candidature d’Emmanuel Macron. Quelques mois plus tard, Philippe Armengau s’affichait tout sourire avec le président élu lors d’une visite présidentielle en Tunisie.

Philippe Armengau n’est plus conseiller consulaire, il n’est plus en Ontario, cependant sa présence reste synonyme de désordre, de conflit, d’arrogance et de déception.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*