Adieu Les Républicains

Il y a un an, j’annonçais mon départ du parti Les Républicains suite à la victoire de François Fillon lors des primaires. Ce parti, émanation sarkozyste de l’UMP, se détournait définitivement des idéaux de son principal fondateur : Alain Juppé.

Le grand parti de la droite et du centre, qui allait des radicaux à la droite populaire, n’a eu cesse de se défaire coup après coup de ses valeurs libérales, humanistes et centristes. Suite au départ de l’UDI, la mise à l’écart des juppéistes, le naufrage de la présidentielle de 2017, voilà que ce parti va tomber entre les mains d’un président au discours identitaire, sectaire et réactionnaire. Le parti Les Républicains n’est plus que la phalange de l’ex-UMP.

Avec l’irruption du mouvement LaREM et l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, les partis traditionnels sont désormais plongés dans la tourmente et poussés aux extrêmes. Le vide ainsi créé entre Les Républicains, désormais quasiment à l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette du Front National, et le poudingue idéologique que constitue LaREM, se constituent trois pôles intermédiaires. Je n’évoque pas le MoDEM de François Bayrou, aujourd’hui satellisé par LaREM.

  • Le parti Agir, la droite constructive, mené par Franck Riester se positionne désormais au centre-droit et propose des idées libérales, sociales et europhiles. – agir-ladroiteconstructive.fr
  • L’Union des Démocrates et Indépendants, parti créé en 2012 par Jean-Louis Borloo et présidé par Jean Christophe Lagarde, est une fédération de partis centristes et libéraux qui a déjà fait ses preuves avec l’élection de 20 députés, 43 sénateurs, 3 députés européens et de nombreux élus locaux. – parti-udi.fr
  • Le Mouvement Radical, nouvelle formation résultant de la fusion du Parti Radical Valoisien et les Radicaux de Gauche constitue quant à lui un pôle centriste, laïc, humaniste et europhile. Pour rappel, le Parti Radical dit Valoisien est membre fondateur de l’UDI, le nouveau Mouvement Radical pourra-t-il rester associé à l’UDI ? – Parti Radical ValoisienParti Radical de Gauche

 

Et la 1e circonscription des Français de l’étranger ?

Qu’en sera-t-il dans notre circonscription ? Indétrônable il y a deux ans, le réseau d’élus dits Les Républicains semblait contrôler tous les postes clefs de la 1e circonscription des Français de l’étranger. Une solide équipe de conseillers et délégués consulaires, des élus AFE et un député ! La circonscription était verrouillée.

À la législative de 2017, les électeurs d’ici, comme en France, ont préféré donner au Président de la République une hypermajorité parlementaire. Résultat, la législative fut une Bérézina pour le parti Les Républicains comme dans neuf autres circonscriptions à l’étranger. D’excellent législateurs ont été dégagés par l’électorat, parfois de manière dramatique.

Sénatoriales 2017 – L’équipe qui entourait le député sortant s’est depuis fracturée. Ce fut le cas lors des élections sénatoriales où une pluralité des candidatures fut la réponse à une investiture pour le moins maladroite. Des élus de l’ancienne équipe se sont ainsi retrouvés sur quatre listes différentes.

D’autres facteurs ont contribué à la déliquescence du mouvement en Amérique du Nord : le pourrissement d’affaires d’élus ne vivant plus dans leur circonscription d’élection, la mise à l’écart d’un sénateur sortant issu de notre continent, la captation de sièges AFE d’un pays l’autre, l’inféodation des fédérations canadiennes aux élus américains, tout semble concourir pour faire disparaître à terme ce parti de notre circonscription.

Quels mouvements politiques prendront les devants de la scène d’ici 2020 ? Agir ? L’UDI ? Les Radicaux ? Une fédération de ces trois mouvements ? C’est ce dernier scénario que je souhaite ardemment !

La question est d’importance car nous ne pouvons laisser le pseudo-parti La République en Marche prendre les manettes à l’échelon local : essentiellement formé de jeunes PVTistes, étudiants en Sciences-Po, la vie politique n’est pour eux qu’un stage avant qu’ils quittent définitivement la circonscription.

Électeurs du centre, de la droite libérale et humaniste d’Amérique du Nord, à nous de rebâtir notre circonscription !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *