Lettre ouverte au Président de la République

Lettre ouverte au Président de la République
sur la représentation des Français de létranger

 

Monsieur le Président de la République,

J’ai appris, par médias sociaux interposés, que vous vous allez intervenir le lundi 2 octobre devant l’Assemblée des Français de l’étranger.

Je n’y serai pas, comme la grande majorité des conseillers consulaires, qui constituent 80 % des élus qui ne siègent pas dans cette assemblée, qui n’ont pas le droit de s’y exprimer et qui n’y sont que des visiteurs quand ils y passent.

Je ne pourrai même pas assister à la diffusion de votre intervention, l’AFE ne pouvant bénéficier des services d’une chaine parlementaire[i].

Monsieur le Président, comprenez donc que vous ne vous adressez pas à l’ensemble des élus des Français de l’étranger mais bien à une fraction de ceux-ci. La réforme de cette assemblée par le gouvernement précédent est une somme d’absurdités et de non-sens : création de castes d’élus avec ceux qui siègent, les quatre-cinquièmes qui ne siègent pas et des délégués consulaires dont le rôle n’est que de participer aux sénatoriales tous les trois ans puis de retourner dans le silence dont ils sont issus[ii].

Les Français de l’étranger bénéficient certes d’un important appareil politique. Vous le savez bien, nous avons onze députés, douze sénateurs, l’Assemblée des Français de l’étranger et un nombre important de conseillers consulaires aux quatre coins du monde. Nous sommes l’envie de nombreux autres européens qui n’ont pas de représentants pour leurs diasporas respectives, mais notre histoire n’est pas la leur. Lors des plus sombres heures de notre histoire, nous étions la France quand elle ne l’était plus.

Si je m’adresse à vous, Monsieur le Président, c’est pour vous faire part d’un certain nombre d’inquiétudes et de préoccupations qui nous concernent au premier chef, c’est donc l’occasion de vous poser quelques questions.

  1. Votre réforme constitutionnelle amènera-t-elle une diminution et un changement de scrutin des élus nous représentant au parlement ?
  2. Votre réforme constitutionnelle va-t-elle simplifier ce système à paliers d’élus représentant les Français de l’étranger ?
  3. Quelles prérogatives nouvelles et quels moyens allez-vous attribuer aux conseils consulaires ?
  4. Quels moyens mettrez-vous en œuvre pour permettre un vote sécurisé en ligne pour nos compatriotes ?

Ce ne sont là que quelques thèmes majeurs concernant la représentation des Français de l’étranger, je continuerai d’intervenir auprès de nos parlementaires[iii] pour défendre ces grandes thématiques et toutes les préoccupations annexes qui peuvent en découler.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Marc Albert Cormier

Conseiller consulaire de la circonscription de Toronto

 

[i] Retransmission vidéo des débats de l’Assemblée des Français de l’étranger, Question écrite n° 15341 de M. Christophe-André Frassa. Publiée dans le JO Sénat du 19/03/2015 – page 576

[ii] Pour une réforme de la représentation des Français établis hors de France http://marccormier.org/fr/2017/03/27/pour-une-reforme-de-la-representation-des-francais-etablis-hors-de-france/

[iii] Lettre ouverte au nouveau député des Français de l’étranger de la 1e circonscription http://marccormier.org/fr/2017/06/20/lettre-ouverte-au-nouveau-depute-des-francais-de-letranger-de-la-1e-circonscription/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *