L’UDI, une force politique en pleine ascension

La page de la présidentielle et des législatives étant tournées, nous assistons à une recomposition complète du paysage politique français. L’UDI, parti du centre-droit, pourrait s’élargir sur deux fronts dans les prochains mois.

Comprenez que l’UDI est composée de différents partis qui conservent leur existence et forment ainsi une fédération de partis : Parti radical dit valoisien, Force européenne démocrate, Les Centristes, La Gauche moderne, Nouvelle Écologie démocrate etc.

Sur le centre-gauche, le rapprochement des deux partis dits radicaux est à nouveau d’actualité. Scindés en 1972 autour d’un désaccord entre Jean-Jacques Servan Schreiber et Robert FABRE, Michel CREPEAU, ces deux derniers ont fondé le MRG devenu aujourd’hui PRG. Nous pourrions donc voir à l’automne, la mise en place d’un projet pour réunir le plus vieux parti de France, les Radicaux valoisiens et le parti Radical de Gauche.

Au centre-droit, la création d’un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale dit des « constructifs », formés par les députés UDI et une partie des élus Les Républicains démontre qu’une nouvelle formation politique pourrait émerger sur l’échiquier qui recouvrerait le territoire autrefois occupé en partie par l’UDF mais sans le Modem, parti voué à une incompatibilité permanente avec les autres formations politiques.

L’UDI prône donc la constitution d’une force progressiste rassemblant les familles écologistes, radicales, démocrates, centristes et de droite humaniste.

Permettez-moi de décanter tout ceci par l’usage de quelques formules à l’emporte-pièce :

  • Vous êtes intéressés par une politique libérale mais vous pensez que remettre en cause le mariage pour tous est d’un autre temps ?
  • Envie de parler éducation mais vous ne voulez plus que le débat se cantonne à « nos ancêtres les gaulois » ?
  • Envie de parler écologie et développement durable sans forcément porter un poncho et manger végan ?
  • Envie de parler relations internationales sans pour autant prendre le thé avec Vladimir Poutine ?
  • Envie de parler culture, patrimoine, la francophonie mais vous ne voulez plus entendre parler des « racines chrétiennes » de la France ?

Si vous avez répondu favorablement aux questions ci-dessus, alors qu’attendez-vous pour rejoindre l’UDI Canada ?

 

Bien amicalement,

Marc Albert Cormier
Adhérent du Parti radical valoisien
Membre du bureau de l’UDI-Monde
Conseiller consulaire, circonscription de Toronto

 


En savoir plus :

1 comment on L’UDI, une force politique en pleine ascension

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *