Kiva.org – Pourquoi j’y crois !

Kiva - loans that change livesCeux qui me connaissent savent à quel point je suis réfractaire aux influences indues. Quand on m’inonde de courriers sirupeux pour telle ou telle cause ou quand on essaie de m’interpeller avec du glurge, je suis souvent le premier à appuyer avec vigueur sur le frein des émotions pour ramener mes interlocuteurs vers un peu d’esprit critique ou un petit rappel des principes élémentaires de l’intoxication intellectuelle par web interposé.

Mon cartésianisme me porte donc à voir de nombreuses campagnes avec un peu de méfiance. Quand une banque nationale soutient activement une course censée contribuer à la lutte contre un type de cancer, je sais d’une part que courir ne fait pas progresser la science par une relation directe de cause à effet, mais que cette banque se taille sans doute une belle déduction fiscale sur le dos des bonnes intentions.

C’est pour cela que mon désir d’action s’est retourné vers l’association KIVA.org. Cet organisme à but non-lucratif coordonne de nombreux prêts dans les pays en voie de développement par le biais de la microfinance. Fort de plus de 600 000 prêteurs, Kiva.org a permis de prêter plus de 255 millions de dollars à travers le monde dans plus de 61 pays avec un taux de remboursement de plus de près de 99 %.

Ayant participé au projet depuis plus de deux ans, j’ai pu contribuer à plus de 41 prêts dans de nombreux pays tel le Cambodge, la Mongolie, le Mali, le Liban, le Rwanda et le Congo. Mes prêts sont principalement orientés vers le petit commerce, l’alimentation, l’agriculture et les services.

Pour en savoir plus, je vous encourage vivement à visiter le site de Kiva.org et de commencer dès aujourd’hui à prêter votre argent. Le site est parfaitement intuitif et vous pouvez choisir les bénéficiaires de vos prêts par une simple recherche. Alors qu’attendez-vous ?

3 comments on Kiva.org – Pourquoi j’y crois !

  1. J’ai un petit problème avec Kiva.
    « Kiva […] does not provide interest to lenders. »
    Il me semblerait, même si c’est infiniment minime, qu’il y ai l’option de recevoir un petit centime symbolique d’intérêt pour chaque $1000 d’argent argent prêté. Sinon, c’est enrichir un autre groupe (de banquier) sur des dons de charité.
    On parle de prêt, donc, prêtons …
    Théo

Répondre à Theo Chino Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *